Art du bâtiment, marin et sous marin.

Toutes les couleurs de l'art ultra marin ne viennent pas uniquement du rayon des objets trouvés : l'art de l'ingénieur...

Architectes en amont, ingénieur en aval...

" L'architecture, c'est ce qui fait de belles ruines. " (Benjamin Perret)

"A mari usque ad marem"... De la mer jusqu'à la mer, une préoccupation tenace d'un projet qui va relever le niveau de la communication au Seuil du Lauragais, à 236 m d'altitude, avec l'écluse de l'Océan, étage le plus élevé du Canal du Midi (1662-1685). Le Canal de Communication des Deux Mers (avec 328 ouvrages d'art bâtis au long de ses 240 km, est classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco en 1996), chef d'oeuvre du génie de Pierre Paul Riquet : "... les marchandises pourroient se transporter de l'une à l'autre mer sans qu'on fût obligé de faire le grand trajet par le détroit de Gibraltar où les vaisseaux courent mille dangers..."





Un art monumental, après les tumuli, dolmens, pyramides et autres aqueducs, un art du tour de force et pour éviter d'en avoir trop vite fait le tour, qui n'a pas tardé à servir de support et à se couvrir de textes édifiants. Un art saprophyte ou un art parasite ? Et la mer, zone non aedificandi depuis toujours ?

L'architecture ne consisterait qu'à construire sur du roc avec du roc ? on s'est ingénié à construire sur de la terre, sur du sable, sur de l'eau, et même dans de l'eau ou dans le vide... mais on n'y construit pas les mêmes bâtiments.



Pour ceux qui ont ouvert les yeux dans l'eau et nous les ont ouverts de plus en plus grands...

Et enfin ceux qui bâtissent pour les poissons afin qu'ils ne pâtissent pas trop.